La stratégie nationale relative aux espèces exotiques envahissantes (EEE) vient de paraître fin mars 2017. Cette stratégie vise à protéger les écosystèmes marins, dulçaquicoles et terrestres, ainsi que les espèces de faune et de flore par rapport aux risques liées aux invasions biologiques.

La stratégie cible les populations d’espèces de faune et de flore introduites, ou pouvant l’être, ayant des impacts écologiques, économiques ou sanitaires négatifs potentiels ou avérés. Elle vise à enrayer les introductions de ces espèces et à limiter les effets de celles déjà présentes. Elle intègre les populations d’espèces exotiques envahissantes ou potentiellement envahissantes, celles qui sont répandues ou émergentes sur le territoire et celles pouvant y entrer.

L’objectif général est de renforcer et structurer l’action collective concernant la prévention et la sensibilisation, la mise en place de dispositifs de surveillance et de réaction rapide, les moyens de gestion sur le long terme, y compris la restauration des écosystèmes, et l’amélioration des connaissances.

La stratégie se décline en 5 axes déclinés en objectifs :

  • – Axe 1 : Prévention de l’introduction et de la propagation des espèces exotiques envahissantes
  • – Axe 2 : Interventions de gestion des espèces et restauration des écosystèmes
  • – Axe 3 : Amélioration et mutualisation des connaissances
  • – Axe 4 : Communication, sensibilisation, mobilisation et formation
  • – Axe 5 : Gouvernance

STRATÉGIE NATIONALE relative aux espèces exotiques envahissantes